Billetnet, vente et réservation de billet en ligne

Billetnet.fr, les meilleurs plans sorties dans
toute la France, nettement moins chers !

Advertisement
Dimanche 19 Mai 2019
Accueil > Réservations > SPECTACLES > Théatre > Monologue > Seul en scène
PERSONNE NE M'AURAIT CRU, ALORS JE ME SUIS TU

PERSONNE NE M'AURAIT CRU, ALORS JE ME SUIS TU

Théâtre de l'Epée de Bois, Paris

« A L’ACHARNEMENT DE LA BARBARIE, DOIT REPONDRE L’ACHARNEMENT DU TEMOIGNAGE »
Albert Camus


« Il aura fallu 40 ans à Sam Braun pour témoigner. Une traversée du silence précieuse pour sortir d'Auschwitz et revenir à la vie, mais un silence assourdissant, hanté par la permanence du passé car pas un jour ne se passe sans qu'il "revive" Auschwitz. Même si de l'extérieur rien ne paraît, ses souvenirs, lovés dans un coin de sa mémoire, ne sont jamais bien loin puisqu'il suffit de peu de chose pour les faire resurgir : une image, un bruit, une odeur et ils arrivent en foule dans une bousculade infernale laissant toujours les plus cruels prendre les premières places. Face à nous, un survivant de la Shoah, un rescapé des camps de concentration et d’extermination, un des rares témoins de la « Marche de la Mort ». Face à nous, ses contemporains et les nouvelles générations, à la barre du tribunal de l’Histoire, cet homme, ce témoin -au sens littéral du terme -(personne pouvant attester d’un fait en vertu d’une connaissance directe), parle, évoque, transmet, au nom de tous ces êtres aux regards hébétés (hommes, femmes, enfants) devenus au fil des jours par le froid, la faim, les coups, la peur…des humains non-humains, de simples objets qui, faute d’utilité évidente, deviennent des objets encombrants, qui sont jetés, qui sont brûlés. La mise en scène s’appuiera sur la puissance du témoignage invoqué, de la présence solitaire de l’acteur, fractionnée uniquement par des séquences vidéos d’archives, de quelques vagues de musique échappées d’un violon ou d’un accordéon comme des lames de fond titanesques de l’esprit, de la culture, de la beauté partant à l’assaut de la barbarie humaine. Sur la scène vide, un rocher, une tombe, une bougie, des images et le témoignage d’un homme qui nous rappelle que dès qu’on touche à la dignité d’un homme, on saccage l’humanité tout entière, notre humanité. »

Patrick Olivier

« Le respect de la dignité de l’autre me semble être le ciment indispensable d’une humanité enfin vivable. L’éducation comme prise de conscience de..
Avec Patrick Olivier, Guillaume Fontanarosa – violon Adrian Iordan et Thierry Châtelain (en alternance) accordéon
Suggérer par mail


Bookmark and Share

Fiche

Archivé


Informations:
Artiste(s):
Patrick Olivier, Guillaume Fontanarosa – violon Adrian Iordan et Thierry Châtelain (en alternance) accordéon

Mise en scène:
Patrick Olivier

Type de public:
Tout public

Langue:
Français

Lieu :
Théâtre de l'Epée de Bois
Route du Champ de Manoeuvre
75012
Paris, France

Á l'affiche
A noter:

Musique sur scène :
(en alternance)
Guillaume Fontanarosa (violon),
Thierry Châtelain (accordéon),
Christophe Malaval (clarinette basse),
Adrian Iordan (accordéon)
Interprétation audiovisuelle :
Claude Confortès
Lumières & régie générale :
Michel Baumann
Montage vidéo : Philippe Baumann
Construction décor : Christophe Malaval


 
Médias :
 

Critiques


0 critique(s)

aucune critique





Billetnet Liens relatifs

Revenir en haut de page
BilletNet dans votre langue