Billetnet, vente et réservation de billet en ligne

Billetnet.fr, les meilleurs plans sorties dans
toute la France, nettement moins chers !

Advertisement
Mardi 12 Décembre 2017
Accueil > Réservations > LOISIRS > Manifestations artistiques
Miroir 1 - Performance Catherine Gil Alcala

Miroir 1 - Performance Catherine Gil Alcala

Le Vent se lève !, Paris

Performance Catherine Gil Alcala dans le cadre des Coïncidences (soirée performances)

Catherine Gil Alcala a longtemps navigué entre plusieurs disciplines, la poésie, le théâtre, la performance, la musique, les arts plastiques… Expérimenter en toute liberté pour traduire le langage de l’inconscient, des rêves, de la folie… qui sont ses obsessions, ses thèmes de prédilection.

"Les magistrats d'un tribunal obscène, d'une voix nasillarde, m'accusent de ce qu'ils font eux-mêmes.
Leurs paroles innommables clouent des sortilèges dans le ciel.
Des nations en marche me piétinent sur la pointe des pieds en remontant leurs montres d'un battement de cœur synchronisé ! "  Catherine Gil Alcala
Avec Catherine Gil Alcala
Suggérer par mail


Bookmark and Share

Fiche

Archivé


Informations:
Artiste(s):
Catherine Gil Alcala

Auteur(s):
Catherine Gil Alcala

Mise en scène:
Catherine Gil Alcala

Durée:
1h

Type de public:
Tout public

Site web:

Age mini:
13 ans

Langue:
Français

Lieu :
Le Vent se lève !
181 avenue Jean-Jaurès
75019
Paris, France

Á l'affiche
 
Presse:
"Délire, transe, poésie exorcisante ou exutoire théâtral, Catherine Gil Alcala revient à la source même du cri qui génère toutes les béances jusqu'à faire parler ou hurler les bouches d'ombre qui hantent nos nuits." F. Urban-Menninger, Exigence : littérature

"Cosmogonie individuelle, l'inspiration de Catherine Gil Alcala est de ces aérolithes mentaux où notre réalité se retrouve métamorphosée par le souffle protéiforme d'une pensée magique..." MCDEM, La Cause Littéraire

"Oui, nous sommes bien dans un théâtre de chair, dans une création organique dont la langue est le mouvement de macération, qui se trouve en phase avec des forces dionysiaques, ivres, Ménades qui courent et se défont, dans une sorte de tragédie eschylienne..." D. Ayres, La Cause Littéraire

"On n'a probablement pas lu quelque chose d'aussi fantaisiste depuis Novarina, on n'a pas lu quelque chose d'aussi éclaté depuis Heiner Müller. C'est radical, un peu dans l'esprit d'Artaud, on a quelque part Artaud aussi dans le titre. Ça défie l'imagination."
T. Hahn, Émission Tempête sur les planches
 

Critiques


0 critique(s)

aucune critique





Billetnet Liens relatifs

Revenir en haut de page
BilletNet dans votre langue