Billetnet, vente et réservation de billet en ligne

Billetnet.fr, les meilleurs plans sorties dans
toute la France, nettement moins chers !

Advertisement
Lundi 9 Décembre 2019
Accueil
L’Île des Nouveaux Esclaves

L’Île des Nouveaux Esclaves

Funambule Montmartre, Paris

Une nouvelle loi en 2022 oblige les riches à se mettre à la place des pauvres – les Franciliens sont sens dessus-dessous ! Une comédie hilarante et originale, inspirée de Marivaux !


Île-de-France, année 2022, en plein contexte électoral :

Le candidat « anormal » Duarte Valentino, qui propose un programme populiste obligeant les riches à remplacer les pauvres pendant une semaine de travail, sera-t-il élu ?

Les élites le redoutent : Bérénice et Jean-Eudes, maîtres du marketing et de la finance immobilière, craignent devoir se mêler à la classe moyenne; Karim et Marie-Jeanne, couple conservateur et homophobe, rechignent à fréquenter des gens aux coutumes « moins catholiques »… A l’inverse, Dounia, jeune serveuse moldave, et son ami Pierrot, mime complètement « à la rue », placent tous leurs espoirs en ce candidat peu habituel pour réaliser leurs rêves!

Tous esclaves de leur condition sociale, ces personnages passent sous le regard amusé d’une SDF et réfugiée chypriote, Triveline Papadouklios, qui incarne une morale marginalisée…ou une simple marginale démoralisée par la crise?

Avec Mansour AOUNI, Alix MARTIAL, Franck Pattein, Paolo Wutrich, Julia KRIESSL, Margaux VOGELBERG, Isabelle LINDSTRÖM, Léo Rubin, Gabriel JORDANI, Clara DUCHARNE, Camille Chloé
Suggérer par mail


Bookmark and Share

Fiche

Archivé


Informations:
Artiste(s):
Mansour AOUNI, Alix MARTIAL, Franck Pattein, Paolo Wutrich, Julia KRIESSL, Margaux VOGELBERG, Isabelle LINDSTRÖM, Léo Rubin, Gabriel JORDANI, Clara DUCHARNE, Camille Chloé

Auteur(s):
Vanessa Da Gema

Mise en scène:
Vanessa Da Gema

Durée:
1h30

Type de public:
Tout public

Site web:

Son et lumières:
Vanessa Da Gema

Langue:
Français

Lieu :
Funambule Montmartre
53 rue des Saules
75018
Paris, France

Localiser le lieu
à l'affiche
 
Médias :
 
 
Presse:
LE 18e DU MOIS
2022, soirée électorale dans un restaurant-club de strip-tease en perte de vitesse. Voici les premiers clients, un couple snob, Jean-Eudes, PDG d’une société héritée de papa, et la sémillante Bérénice, préoccupée du cours de la banane qu’elle consulte sur portable. Ils ont voté blanc. À la table voisine, Karim, fils d’immigrés, modèle de réussite sociale, ingénieur chez The Pomme, et son épouse Marie-Jeanne, catholique et enceinte. Ils se sont rencontrés sur aimetonprochain.com et votent Marise Le Ken, du Front Idéal.
La serveuse qui envoie son maigre salaire mensuel en Moldavie pour subvenir aux besoins de sa nombreuse famille est débordée, le personnel du restaurant ayant été licencié. Arrive aussi une SDF affamée, Grecque réfugiée depuis que son pays a “sombré”.
Le nom du futur président s’affiche sur écran : Duarte Valentino 51 %, Marise Le Ken 49 %. Karim s’indigne : «Une tapette à la tête du pays !», alors que, coiffure afro envahissant l’écran, le président Duarte annonce, d’une voix sucrée, sa «Première loi solidaridad : enrichir tous les pauvres». Et pour ce faire, durant huit jours, ceux qui ont du boulot remplaceront ceux qui ne peuvent pas partir en vacances.
S’ensuivront huit jours de folie dans le changement des fonctions de chacun. Karim s’avère doué pour le strip-tease en string de dentelle rouge qui va révéler sa véritable personnalité. Marie-Jeanne la catholique, dispensée pour cause de maternité, sous le choc de diverses révélations, se voile d’un tchador. Jean-Eudes connaît un rude retour de bâton, il est puni, ne s’étant pas soumis à la loi. Bérénice, entre papier-toilette et goupillon, exercera le métier de dame pipi – oui, mais en inondant les lieux d’aisance de parfum de chez Dior.
Cette comédie désopilante fait un clin d’œil à l’inversion des rôles entre maîtres et esclaves déjà imaginée en 1725 par Marivaux dans son Île des esclaves. C’est mené tambour battant par la jeune troupe des Prêchi-Prêcha.
Jacqueline Gamblin, Le 18e du mois
 

Critiques


0 critique(s)

aucune critique





Billetnet Liens relatifs

Revenir en haut de page  
BilletNet dans votre langue